hogarthMenu_layout

Sémiotique du jeu de l'acteur
Jiří Veltrusky 1976

29 novembre 2018

Jiří Veltrusky, A contribution to the semiotics of acting [1976], in David Drozd, Tomas Kacer and Don Sparling, Eds., Theatre Theory Reader. Prague School Writings, Prague, Karolinum Press, 2016, pp.376–424.

Se reporter aussi à la page:

http://orfeo.tessitures.org/actes-de-langage/2017-2018/comedien-personnage-et-figure/

La figure scénique est ce que le comédien produit sur scène; le personnage est ce qui est donné à voir et à entendre au spectateur. La figure scénique est le signifiant (signans); le personnage est le signifié (signatum).

Dans une figure scénique donnée se superposent plusieurs types de signes. Dans le costume des Zannis ['dzanni], par exemple, les valets dans la commedia dell'arte, les indices qui sont par convention en contiguïté (codified contiguity) avec le personnage qui porte un costume donné viennent s'ajouter à la valeur iconique du costume qui désigne le personnage par ressemblance. «La similarité [le costume comme icône] est ici supplantée par la contiguité codifiée [le costume comme index ou indice]», dit Veltrusky (p.391), similarity is superseded by codified contiguity. Ce qui compte dans ces costumes n'est pas que le costume désigne par ressemblance le personnage, mais plutôt que les détails indiciels dont il est orné indiquent la fonction spécifique que le porteur exerce tout au long du spectacle. Brighella par exemple, toujours habillé de vert et blanc avec un masque noir ou olive sur le visage, porte une bourse et un poignard à sa ceinture. Ces indices pointent sa fonction de personnage rusé et manipulateur qui fera rebondir l'intrigue. Le costume d'Arlequin est fait de losanges multicolores. Ils sont les indices de sa fonction scénique qui est de maintenir le rythme de l'action par toutes sortes de pirouettes inconséquentes (pp.391–392).

L'emploi par Veltrusky des concepts de similarité et de contiguïté est inspiré de Peirce. L'indice selon Peirce est en relation de contiguïté existentielle ou factuelle avec l'objet qu'il désigne. Mais les conventions théâtrales créent un nouveau type d'indices qui sont par convention en «contiguïté codifiée» avec l'objet qu'ils désignent, comme ci-dessus les losanges multicolores avec la fonction scénique de bouffon. Ce qui caractérise le jeu de l'acteur comme système sémiotique, c'est, si l'on veut bien excuser cet anachronisme, la multimodalité, ou comme dit Veltrusky (p.393), c'est que le jeu de l'acteur (acting), «en combinant les signes empruntés à tous les autres systèmes sémiotiques qu'il met en œuvre, opère une fertilisation croisée de leurs modes de sémiose respectifs», by combining the signs borrowed from all the other systems it “cross-fertilizes” their respective modes of semiosis, so to speak.