orfeoRubriqueAside_layout

Consuelo et la polyglossie

La musique est la source de la polyglossie et, si Consuelo comme cantatrice se produit indifféremment en italien ou en allemand tout en parlant couramment le français, l'espagnol et différents dialectes, c'est que l'étude de la prosodie, du rythme et de l'accent dans toutes ces langues lui était nécessaire pour les chanter.

«Sa mère lui avait appris à bien phraser et à bien énoncer les langues qu'elle-même chantait facilement et avec une certaine élégance. Consuelo, studieuse, et cherchant dans tout l'harmonie, la mesure et la netteté que lui suggérait son organisation musicale, avait trouvé dans les livres la clef et la règle de ces langues diverses. Elle avait surtout examiné avec soin la prosodie, en s'exerçant à traduire des poésies lyriques, et en ajustant des paroles étrangères sur des airs nationaux, pour se rendre compte du rythme et de l'accent. Elle était ainsi parvenue à bien connaître les règles de la versification dans plusieurs langues.» George Sand, Consuelo, chapitre LXXII, éd. Cellier–Guichard, voL2, p.190.