orfeoArticleMenu_layout

Voix hors-champ (voice-off),
voix in,
voix off (voice-over)

Mercredi 22 avril 2014

«Au sens strict, le son hors-champ au cinéma est le son acousmatique [«que l'on entend sans voir la cause originaire du son»] relativement à ce qui est montré dans le plan, c'est-à-dire dont la source est invisible à un moment donné, temporairement ou définitivement. [Correspond à voice-offs positioned within the diegesis, en anglais ci-dessous.] On appelle en revanche son «in» celui dont la source apparaît dans l'image et appartient à la réalité que celle-ci évoque. Troisièmement, nous proposons d'appeler spécifiquement son «off» celui dont la source supposée est non seulement absente de l'image, mais aussi non-diégétique, c'est-à-dire située en un autre temps et un autre lieu que la situation directement évoquée: cas très répandu, des voix de commentaire ou de narration, dites en anglais voice-over, et bien sûr de la musique de fosse.» Michel Chion, L'audio-vision. Son et image au cinéma, Paris, Armand Colin (Coll. Cinéma), 1990, p. 65.

As Michel Chion instructs us in his work on voice and sound in cinema, voice-offs and voice-overs differ: voice-offs are positioned within the diegesis rather than at another level as in the voice-over—voice-offs serve to dislocate a character situated within the plot, a detachment dependent on "[a] certain neutrality of timbre and accent… Precisely so that each spectator can make it his own, the voice must work toward being a written text that speaks with the impersonality of the printed page." [M. Chion, La Voix au cinéma] Voice-offs work to textualize the discourse of the unseen character.

trimm_heritage_film.pdf — Ryan Trimm, Moving Pictures, Still Lives: Staging National Tableaux and Text in Prospero's Books, Cinema Journal, Vol. 46, No. 3, Spring 2007, pp. 26–53.

The voice-off exceeds the limits of the frame, but not the limits of the diegesis; its 'owner' occupies a potentially recoverable space—one, indeed, which is almost always brought within the field of vision at some point or another. Moreover, although the voice-off seems to challenge the primacy of vision by introducing the threat of absence, it generally contributes to the unity of the classic cinematic text by carving out a space beyond the frame of one shot for the next to recover… The voice-over, on the other hand, is coded as occupying a different order from the main diegesis.

Kaja Silverman, The Acoustic Mirror: The Female Voice in Psychoanalysis and Cinema, Bloomington, Indiana University Press, 1988, p. 48. Cité par Ryan Trimm, page 33 note 33.

Trois situations de la voix, qui se nomment en français: la voix in; la «voix hors-champ» (voice-off); et enfin la «voix off» au sens fort du mot (voice-over). La voix hors-champ est celle d'un personnage présent dans l'espace-temps de la situation évoquée à l'écran, mais qui ne se trouve pas dans le champ de la caméra. La voix hors-champ donne à deviner un espace extérieur à celui de l'écran.

Trois cas de figure font principalement intervenir la voix hors-champ (cas 1 et 2) ou la voix off (cas 3):

— Le narrateur est absent de l'image mais il fait partie de l'histoire du film (de la «diégèse»).
— Le narrateur est présent à l'image mais il ne parle pas à l'écran (ses lèvres ne remuent pas).
— Le narrateur n'est pas une entité intradiégétique, il ne fait pas partie de l'histoire.

Ces trois cas de figure répondent à trois fonctions :

— C'est le procédé de «l'histoire racontée par...»: le film ou une séquence illustre ce que raconte une voix off.

— Si l'on voit le narrateur à l'écran mais sans qu'il semble y prononcer les paroles qu'on entend en off, c'est qu'il s'agit de pensées intérieures; la voix et l'image ne renvoient pas à la même situation d'énonciation, il y a un décalage temporel entre les deux. Rapprocher voix hors-champ au cinéma et style indirect libre dans le roman.

— Il s'agit d'un narrateur qui n'a pas de lien avec l'histoire racontée (la diégèse). La voix off n'a pour but que d'informer. C'est le cas bien sûr des documentaires mais aussi des films-contes de fées dans lesquels un narrateur explique la situation.

Quand intervient une voix off (au sens fort en français) ou voice-over? En début, pour lancer la diégèse et situer le contexte (dans des films se présentant comme des contes). De manière discontinue, pour redonner des informations de temps à autre, formuler un jugement, annoncer des événements.

Quel est le rôle de la voix off ou voice-over ? Influer sur le sens de l'image: soit elle abonde dans le sens de l'image et il y a adéquation entre la voix off et l'image, soit elle impose une distance par rapport à l'image. Elle peut renforcer ce qui est montré à l'écran en fournissant des informations supplémentaires, expliquer ce qui se passe à l'écran. Elle peut aussi introduire une rupture: par exemple — effet de comédie certain — on voit à l'écran un personnage qui échoue dans toutes ses entreprises alors qu'il raconte en voix off ses multiples succès.

On peut faire entendre plusieurs voix hors-champ — je dis bien hors-champ et non pas off — dans un même film; elles ont pour rôle alors de montrer plusieurs points de vue et de nous aider à comprendre et saisir la particularité de chaque personnage. La distance entre voix hors-champ et image peut poser le problème de la vérité au cinéma: est-ce l'image ou le son qui est dépositaire de la vérité?